Au saumon, mon préféré !

le

Rien de tel que cette période de début avril pour évoquer l’un des plus célèbres poissons de l’histoire de l’aviation.

Cette anecdote est d’autant plus improbable qu’elle fut relatée à l’époque dans les journaux… le 1er avril 1987 ! Une histoire de poisson ? Racontée un premier avril ? Et pourtant tout est vrai.

sans-titre
Article du Herald, publié le 1er avril 1987

Bien que révélé le 1er avril, l’incident s’est déroulé le 30 mars 1987, en Alaska. Un Boeing 737-200 de la compagnie américaine Alaska Airlines venait de décoller de l’aéroport de Juneau, lorsqu’il fut heurté de plein fouet par… un poisson ! Plus précisément un Omble d’environ 40cm d’après les témoignages de l’équipage. L’avion venait de croiser la route d’un aigle, qui sûrement apeuré lâcha la malheureuse poiscaille qui vint s’écraser contre  l’avion.

Très légèrement endommagé au niveau d’un de ses pare-brises, l’appareil dut se poser pour une inspection technique, qui ne révéla rien de bien grave.

La compagnie Alaska Airlines a une longue histoire avec les poissons, puisque depuis des décennies celle-ci se charge de transporter des tonnes de Saumon en provenance d’Alaska vers tout le continent américain. C’est également pour cette raison que l’on peut rencontrer cette décoration pour le moins originale, qui ne doit pas manquer d’attiser l’appétit de certains aigles…

Alaska_Airlines__Salmon-30-Salmon__Boeing_737-490_N792AS
La superbe livrée « Saumon » d’un B737 d’Alaska Airlines.

Le danger que représentent les oiseaux pour les avions n’est plus à présenter. En revanche, comme le montre l’exemple du poisson, les volatiles peuvent également causer indirectement des dégâts assez incroyables.

Des pilotes d’avions de tourisme ont par exemple reporté des cas de collision en vol avec des mulots ou des lapins, largués en plein vol par des rapaces.

Encore plus étonnant, les corbeaux ont l’intelligence de casser des noix en les laissant tomber sur une surface dure, comme une route, un trottoir,… ou une piste de décollage ! Des pilotes ont ainsi rapporté plusieurs cas de chutes de noix sur leur pare-brise au moment du décollage.

walnut-1235667_960_720

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s